Pierre Delcourt est né en 1956 et vit en Bretagne. Son travail sur le motif permet de se focaliser, de rester un temps prolongé en relation avec le réel sans se perdre dans ses propres méandres, mais, même si la nature de ce motif peut être très diversifiée (minéraux, végétaux, autoportrait, paysages), l’ensemble de ces sujets le ramène toujours à un espace singulier où s’exprime une certaine forme de cohérence, comme un équivalent plastique de l’univers de sensations et d’émotions qu'il a approché et qu'il tente de restituer. Pour ce faire, il utilise une palette volontairement restreinte : des terres, des ocres et du bleu outre-mer déclinés dans une gamme de tons retenus en essayant de préserver une matière vibrante et lumineuse. Il lui semble que c’est la vibration lente de ces gris colorés qui peut le mieux traduire l’intimité de son sentiment intérieur. Il présente une dizaine de toiles et de dessins à cette occasion.

Vincent Verdeguer est né en1951 et vit à Paris. Il est agrégé d'arts plastiques. la greffe est née de la rencontre entre le pictural et le photographique dans un ensemble où les matériaux mêlés, triturés, désorganisés sont détournés de leur nature première. La photographie est ce que le corps est à l’âme, un embrayage de création visible ou invisible. Elle est aussi un moyen de distanciation donneur de sens, qui permet le retour au sujet, alors que l’énergie, l’attaque de la pâte picturale réintroduit la matière perdue de la photo. Vincent Verdeguer est un alchimiste. Son œuvre est vivante, organique ; le papier à texture brute, archaïque, renvoie au corps, à la peau, au message de l’incarnation. Aux frontières des matériaux, il fait advenir un espace entre réalité et imaginaire, qu’il nomme « l’entre-monde », dont l’aura vient interpeller le regardeur. « La surface picturale questionne, appelle et efface à la fois la profondeur dans le jeu contradictoire d’apparition et de disparition du visible. Le regard interroge le tréfonds de l’espace absorbant, fascinant et terrifiant. La résurgence du profond donne la présence au tableau et nous en éloigne. Appréhender la profondeur donne accès à l’essence des êtres et des choses ; en garder le mystère nous épargne de l’effroi, de l’anéantissement qu’il provoquerait en se révélant. »- Vincent Verdeguer, 2007. La galerie présente les œuvres de cet artiste pour la cinquième fois.

HORAIRES : 

Du mardi au samedi de 14h30 à 19h00

HEURES DE VERNISSAGE : 

de 17h30 à 21h

MOYENS D'ACCÈS : 

LIGNE 1 - BASTILLE

LIGNE 8 - LEDRU-ROLlIN

BUS 46 - VOLTAIRE LÉON BLUM