top of page

Expositions Actuelle et Passées

Imai---Terrier--tableaux-A91k9wjxk_sz61fr_5r0_edited.jpg

ESPRIT & PENSÉES

 

YUKAKA IMAI - JEAN-CLAUDE TERRIER

PEINTURES

DU 20 JANVIER AU 23 FÉVRIER 2023

La Galerie Akié Arichi est heureuse de présenter les oeuvres de deux artistes japonais et français :

 

Yutaka Imaï est un artiste japonais. Il est né en 1945 et vit à Paris depuis 1976. Il est diplômé de l’Université des Beaux-Arts de Musashino au Japon. Yutaka Imaï est l’auteur d’oeuvres abstraites.

 

Pour se faire, il utilise un processus de lente construction de ses toiles, élément par élément, touche par touche. Le résultat est un environnement calme et silencieux. La contemplation de ses oeuvres appelle une connexion, une connivence du spectateur : pensées, sentiments et expériences propres sont mobilisés, investis. Ainsi l’élément indicible, mais néanmoins réel, de la peinture semble appartenir au champ dans une contemplation qui invite à la sérénité. En France depuis quelques années, Yutaka Imaï s’est installé à Créteil. Ses oeuvres sont exposées en permanence au Japon. Il a participé à de très nombreux salons et expositions au Japon, à Taiwan, en Allemagne et en France. « Les tableaux exposés sont des peintures entièrement réalisées à l’huile. Parmi ces toiles, certaines sont de nouveaux essais pour lesquelles je me suis inspiré des techniques de la calligraphie et du sumi-e japonais. Pour cette exposition, j’ai choisi de vous dévoiler des oeuvres épurées, aux formes simples presque monochrome et avec peu de relief. J’ai utilisé une brosse Bokashi qui permet d’adoucir et d’estomper le contour des traits, créant ainsi un dégradé de couleurs caractéristiques aux différentes techniques du sumi-e : Shoenboku Seiboku Shiboku. » , Yukuta Imaï.

##

Jean-Claude Terrier est un artiste français. Il est né en 1949 à Thonon-les-Bains et vit désormais près de Besançon. Diplômé des Beaux-Arts de Besançon, il a plus tard enseigné à l’IUT et à l’Université de Franche Comté ainsi qu’à l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Besançon.

 

L’artiste se définit comme un peintre, un peintre en quête de réel. Un réel dont il explore les failles, les tensions, les polarités qu’il dégage au moyen d’une peinture du mouvement qui inscrit plus qu’elle ne décrit. Les oeuvres abstraites de Jean-Claude Terrier sont comme des paroles qui révèlent ce qui ne peut être prononcé, c’est l’envers d’un paysage qui nous est donné à voir, ses dynamiques, son intériorité, ses pulsions – c’est alors l’essence qui en surgit.« On comprend alors que le paysage n'était que la face souriante d'une totalité dont l'envers nous est maintenant révélé. Des adhérences comme de ce qui serait de l'écorce terrestre ou de la lumière céleste encore, çà et là, en passe d'être balayées par la lave qui monte. L'aura de mélancolie qui baignait les oeuvres plus anciennes a disparu au profit d'une énergie qui met la peinture au défi de charmer. Demeurent quelques structures primitives, la croix, le triangle, carrefours de tensions et signaux d'exorcisme. Du noir, un peu de gris, du blanc - nul deuil, toutefois, nul désespoir, mais un ancrage brutal et généreux dans le tréfonds de la substance. Que nul n'entre ici s'il ne porte en sa folie le souvenir d’avoir été métaphysicien. », Claude Louis-Combet à propos de Jean-Claude Terrier.

###

1/6
bottom of page